Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Petite discussion entre amis

chronique sur ch'arme tome 1 seule

TITRE : Ch’arme tome 1 seule

AUTEURE : Celina Rose

EDITION : L’ivre book

SORTIE : 8 juillet 2017

 

RESUME

 

Peut-on trouver l’amour lorsque l’on y croit plus ? Lorsque nos seules pensées se tournent vers notre enfant et notre travail ?

Entre son fils Jules et son emploi au SRIS, Jennie n’a aucune envie de faire des rencontres. Pour elle, les hommes ne savent que trahir et blesser.

Pourtant, quand le riche et séduisant Dean Blake l’invite à danser, la jeune femme oscille entre son dégoût profond envers la gent masculine et une attirance irrépressible pour le bel investisseur.

Jennie se laissera-t-elle séduire ?

Parviendra-t-elle à mettre de côté sa peur de l’amour ?

 

MON AVIS

 

Merci à L’ivre Book, pour ce service presse et la confiance qu’elle nous accorde.

 

Dès les premières pages, nous faisons la connaissance de Jennie, jeune femme de 17 ans, et de sa meilleure amie Leslie, devant un problème majeur pour notre héroïne, et comme toujours entre les deux jeunes filles elles en discutent à bâton rompu. La meilleure solution s’impose enfin à Jennie, elle doit en parler à ses parents, et elle sait qu’elle peut compter dans le soutien sans faille de Leslie.

 

Effectivement, les parents de Jennie, seront là présents pour l’aider et ne la laisse pas tomber.

 

Nous retrouvons Jennie, 14 ans plus tard, jeune femme responsable bossant dans un service secret de l’armée : le SRIS, mais aussi maman célibataire d’un jeune ado Jules qu’elle adore et protège et qu’elle élève seule sans soutien d’un partenaire quelconque. Elle a mis de côté sa vie de femme pour se consacrer uniquement sur son fils et son job.

 

Suite à une conférence importante pour son service, elle rencontre Dean Blake, riche donateur, l’attraction est palpable entre eux, il faut dire que Dean a tout pour plaire, beau comme un dieu grec, gentil, affable,mais avec une pointe de d’arrogance qui déplait à Jennie. Elle connaît ce genre de personnes qui se croient tous supérieurs de part leurs fortunes. Mais elle doit faire bonne figure, celui ci est prêt à financer ce nouveau service du SRIS, et il n’y a que cela qui importe à Jennie dans un premier temps.

 

Dans son Job, notre jeune femme est la meilleure pour désamorcer les tensions, percer les secrets des ordinateurs et les pirater si besoin. Elle est performante et elle le sait. Mais le coeur humain n’est pas un ordinateur, et l’attraction et l’attirance dans notre couple arrive à un point tel qu’ils succombent à la tentation . Mais elle se rend vite compte que notre beau milliardaire à aussi ses secrets qu’elle décide de percer. Va t elle y arriver ???? vous le découvrirez bien vite en lisant ce roman.

 

Dans les personnages secondaires, nous avons les amis de travail de Jennie :

 

  • Matthéo, Ulrick, et Romain, des agents qui eux bossent sur le terrain, mais qui sont néanmoins présents pour notre maman célibataire.

 

  • Leslie toujours présente dans la vie de Jennie, malgré les années écoulées . Une amitié sans faille les unies toujours, comme deux soeurs.

 

  • Jules le fils de Jennie, jeune ado, que Jennie a élevé seule, qui adore sa maman, se montre respectueux et adorable envers elle .

 

  • Ben, que l’on pourrait détester, mais que nous apprenons à connaître au fil des pages, a en réalité subi le joug de sa mère à l’adolescence, mais qui 14 ans après trouve sa place dans l’histoire .

 

J’ai bien aimé ce roman, malgré le “côté scolaire” de l’écriture de l’auteure, à la fois puéril par moment, et simple. J’ai été surprise en lisant “les remerciements” de constater que Celina Rose était très jeune auteure, malgré tout pleine de promesses, que je vais suivre car elle a un potentiel certain dans l’écriture de la romance, même si les scènes de sexe sont décrites très et trop simplement à mon goût, ce que je peux comprendre en apprenant l'âge de notre auteure .

 

J’attends donc avec impatience le tome 2 de cette histoire, qui j’espère me donnera des réponses tant attendues et qui m’a laissé bien évidemment frustrée dès que le mot “à suivre” est apparu.


 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article